Les critères pour bien choisir sa fenêtre

Chaque foyer souhaite avoir aujourd’hui un logement qui soit confortable, bien éclairé et qui soit économe en énergie. Or, les fenêtres sont en 3e position sur la liste des composantes qui contribuent à la perte de chaleur et à la hausse de la facture de chauffage d’un logement. Réaliser des économies d’énergie signifie donc avoir de bonnes menuiseries, mais il n’est pas toujours facile d’identifier la fenêtre idéale parmi les différentes gammes proposées sur le marché.

Choisir le matériau de sa fenêtre : le PVC, le bois ou l’aluminium

Grofillex-fenetre-ALTA

Photo © Grofillex

Il existe 4 catégories de fenêtres à vitrage : les fenêtres en PVC, les fenêtres en bois, les fenêtres en aluminium et les fenêtres mixtes (bois et aluminium). Elles sont toutes intéressantes, mais les modèles de fenêtre PVC sont en tête de liste en raison de leurs nombreux avantages. Ils sont en effet moins chers que les autres types de fenêtres, et ils ont également d’excellentes performances en matière d’isolation thermique ou énergétique. Leur entretien est également très simple à effectuer, et pour couronner le tout, le PVC est un matériau 100% recyclable. Cependant, les menuiseries de PVC ne sont pas très esthétiques, et il n’est pas permis de les poser dans toutes les régions (il convient de se rapprocher de sa municipalité pour s’en assurer).

Les fenêtres de bois sont classées juste derrière leurs homologues en PVC. On les apprécie également à cause de leurs capacités isolantes qui sont nettement au-dessus de la moyenne. Elles ont de plus l’avantage d’être esthétiques, chaleureuses et surtout d’être proposées dans différentes gammes de couleurs et de formes. Elles ont toutefois 2 inconvénients notables : elles coûtent plus cher que l’aluminium ou le PVC, et elles nécessitent un entretien périodique. Pour qu’elles conservent leur attrait de départ, il est indispensable de les peindre ou de leur appliquer un traitement spécifique appelé lasure chaque décennie.

Solabaie-fenetre-alu

Photo © Solabaie

Dernier du classement, l’aluminium a le rendement énergétique le moins convaincant. A moins de ne pouvoir faire autrement, il est préférable de ne pas opter pour des fenêtres faites dont le support est réalisé à 100% avec de l’aluminium. Par contre, on peut faire un bon compromis avec les ouvertures mixtes qui sont réalisées avec du bois et de l’aluminium. Elles offrent les performances du bois et la solidité et la résistance de l’aluminium dans un seul produit, ce qui est un avantage considérable. Côté budget, il faudra consentir de dépenser un peu plus que pour un modèle fabriqué exclusivement avec du bois ou de l’aluminium.

Demandez votre devis gratuit

Bien choisir son vitrage et bien orienter sa fenêtre

Les fenêtres à vitrage unique ont de mauvais indices en termes d’isolation thermique. Il faut tout simplement exclure de les poser, à moins qu’on n’ait pas d’autre option. Le choix se situe donc entre les fenêtres de double et de triple vitrage. Les performances en isolation thermique du double vitrage dit à « isolation thermique renforcée » (ITR) sont largement satisfaisantes. En effet, au lieu de perdre de la chaleur, ces menuseries la condensent grâce au gaz qui circule entre les 2 vitres qui constituent le vitrage de la fenêtre. Ce système représente une économie de 10% sur sa facture de chauffage et isole 4 fois mieux qu’un double vitrage simple.

Le même principe est mis en œuvre pour la réalisation des fenêtres à triple vitrage ITR. Au lieu d’une seule lame d’air contenant un fluide, il y a 2 lames d’air qui sont chacune remplie de gaz (en général de l’Argon). Ces fenêtres sont bien plus isolantes que celles à double vitrage ITR, mais elles éclairent moins à cause de leur épaisseur et coûtent plus cher.

Zendow Alliance porte d'entrée deceuninck

Photo © Deceuninck

Toutefois, on peut jouer sur le facteur lumineux en orientant correctement ses baies vitrées. Dans les régions les plus froides, les fenêtres doivent être orientées vers le Sud afin de recevoir le maximum de soleil en hiver. Par contre, dans les zones où la température est la plus élevée comme dans le sud de la France, il est recommandé d’orienter les ouvertures vers l’Est pour bénéficier convenablement de la lumière solaire. Il ne faut pas en outre oublier qu’un mur isole mieux qu’une porte-fenêtre, et qu’en France, il est imposé de dédier les 1/6 de la façade de son logement aux fenêtres pour optimiser l’éclairage naturel.

Demandez votre devis gratuit

Indicateurs de performance énergétique d’une bonne fenêtre

Une bonne fenêtre est une fenêtre qui éclaire bien et qui a de bons indices en isolation thermique et acoustique. Elle doit également assurer la sécurité des biens et des personnes et être parfaitement étanche. Pour aider les consommateurs à se retrouver, les fabricants ont défini des standards pour les caractéristiques les plus importantes. Ainsi le sigle AEV et leurs correspondances permettent de déterminer respectivement A la perméabilité à l’air (A), l’étanchéité (E) et la résistance au vent (V).

Pour le bruit (isolation acoustique), les performances sont indiquées grâce à « l’indice d’atténuation des bruits extérieurs du vitrage ». La définition de cet indice varie selon le vitrage, mais il n’est pas du tout compliqué de l’identifier.

double vitrage

double vitrage

Enfin, pour les performances en isolation thermique et pour la luminosité, ce sont des chiffres qui sont utilisés. Les meilleures fenêtres isolantes ont un coefficient d’isolation qui ne dépasse pas 1,8 (ce sont ces fenêtres qui sont éligibles aux subventions pour la rénovation énergétique). Le facteur de transmission solaire évalue quant à lui la capacité de la fenêtre à laisser passer la chaleur solaire. Plus il est proche de 1, plus la chaleur libérée au travers de la fenêtre sera intense.

Le dernier indice à considérer lorsqu’on achète une fenêtre est la luminosité. Elle est reconnaissable grâce à des chiffres compris entre 0 et 1. Plus on se rapproche de 1, plus la fenêtre permet le passage de la lumière naturelle.

Que retenir pour conclure ?

On choisit bien évidemment sa fenêtre en fonction de son budget, de ses préférences, mais aussi en fonction des performances de cette dernière. Grâce à la diversité des modèles actuellement proposés par les fabricants, chaque ménage doit pouvoir trouver une fenêtre qui corresponde à ses aspirations. Toutefois, il faut toujours privilégier les capacités d’isolation thermique et acoustique, car elles sont les principaux facteurs de confort et d’économie d’énergie.

Demandez votre devis gratuit

Close Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>