Les pratiques et astuces pour mieux protéger ses fenêtres alu des intempéries

Très utilisé dans la fabrication des supports en construction et dans celle des armatures des fenêtres et portes en menuiserie, l’aluminium se distingue par son côté esthétique et sa longue durée de vie. Mais comme avec tous les autres matériaux, il a besoin d’être préservé des intempéries qui, avec le temps, peuvent même venir à bout des matières les plus tenaces. Les propriétaires pourront améliorer la performance des ouvertures vitrées en alu en appliquant quelques pratiques et conseils préconisés par les professionnels.

Mais sous l’effet de quelles intempéries l’aluminium peut-il se dégrader ?

Puisque l’aluminium est réputé pour être imputrescible et pour ne subir en aucun cas les méfaits de la rouille, on peut bien se demander sur ce qui pourrait bien le détériorer. Le fait est que la peinture utilisée pour le revêtement s’abîme avec le temps. C’est surtout le cas quand les portes ou fenêtres en alu sont exposées sous des débordements de toiture où elles sont régulièrement lessivées par la pluie. Face à cela, il suffit de choisir la bonne peinture et de les remettre en état. On peut aussi protéger les façades en installant des déviations pour les eaux de pluie.

Le véritable problème sera toujours d’identifier les éléments qui agissent directement sur la structure du matériau. Les facteurs de pollutions peuvent, par exemple, endommager les supports pour les maisons situées dans les zones urbaines ou localités industrielles. On peut notamment le constater quand on voit à quelle vitesse les ouvertures en alu se détériorent dans les grandes métropoles, alors qu’elles ont une meilleure durée de vie dans certaines communes.

Pour les régions côtières, la précipitation de chlorure à proximité de la mer est la principale cause de dégradation. Ce composant chimique peut atteindre les armatures en alu dans un rayon de 10 km en allant du bord de mer à l’intérieur des terres. Pour finir, il y a les chocs continuels que subissent les structures situées près des voies de circulation ferroviaire.

Quelques méthodes d’entretien des fenêtres alu

La protection des ouvertures et structures en alu reposera surtout sur les habitudes et méthodes de conservation adoptées par les propriétaires, qu’il s’agisse de menuiserie en PVC, de fenêtre en bois ou d’équipements en alu. Tout dépendra aussi de l’emplacement des supports. La fréquence d’entretien est en moyenne de 3 fois par an et peut aller jusqu’à 5 pour ceux qui sont très exposés aux intempéries.

Les techniques de nettoyage sont assez simples pour les fenêtres en alu. Mais il faudra quand même tenir compte du fait que les produits et outils tels que les papiers émeri, les tampons abrasifs, les lessives et les détergents ménagers sont à exclure. Selon les professionnels, afin d’éliminer les grosses saletés, il suffit d’asperger la surface avec de l’eau froide et de la frotter ensuite avec un linge doux. Une simple éponge fera aussi l’affaire.

Si les impuretés persistent, il est fréquent d’utiliser des détergents spécifiques dont le pH est situé entre 6 et 8 (à voir avec les techniciens ou chez les enseignes spécialisées). Certaines structures comme les montants en alu auront besoin d’un entretien particulier. Si les fabricants ont utilisé une finition en aluminium anodisé, des produits décrassant ont été créés pour mieux faciliter le travail de nettoyage. S’il s’agit d’un alu thermolaqué, une éponge imbibée d’eau peut suffire. Et pour le récurage des rails de roulement des baies coulissantes, un aspirateur sera plus efficace.

Close Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>